Chu-Yin Chen (PR)

Photo de Chu-Yin ChenArtiste et Professeur à ATI, directrice de l’équipe recherche Image numérique et Réalité Virtuelle (INREV) du Laboratoire Arts des Images et Art Contemporain (AIAC EA4010) de l’université Paris 8. Responsable de l’année de M2 du master Création numérique.
Mon parcours a commencé à Taiwan vers 1980 par la pratique du dessin automatique (issue de l’automatisme psychique), et s’inscrit dans l’esprit de l’art contemporain. Puis, diplômée des Beaux-Arts de Paris, mon questionnement sur l’origine de la vie m’a orientée vers une convergence entre l’art et la science. Mes créations, fondées sur la Vie Artificielle et la conception de systèmes complexes, développent donc des modalités d’interaction entre les spect-acteurs et des créatures virtuelles ayant un comportement autonome et évolutif. Mes films d’animation 3D et mes installations énactives ont été présentés dans de nombreuses expositions et festivals internationaux. Conjointement à mes réalisations d’Art public à Taiwan, ces œuvres interactives explorent les phénomènes de co-création entre la nature et l’intersubjectivité du public.
MCF en ATI de 2002 à 2010, j’ai enseigné "l’animation dynamique" et "l’art et les algorithmes de vie artificielle". Depuis 2011, en tant que professeur à ATI, j’assure le suivi des projets de Master et l’encadrement des doctorants. Au travers d’une réflexion sur les éléments constitutifs de la créativité et d’une explicitation de ses processus énactifs, j’aide les étudiants à explorer leur propre cheminement artistique.

Contact : chu-yin.chen@univ-paris8.fr

Champs de recherche

Le 2nd ordre (analogue à la 2nde cybernétique), qui recourt aux concept d’autonomie, d’autoréférence et de marge d’autodétermination de tout système cognitif, est le principal esprit auquel mes créations artistiques sont fortement attachées. Ayant été initiée au dessin automatique en 1980, l’automatisme psychique considéré comme un moteur créatif du 2nd ordre est devenu partie inhérente à ma démarche artistique personnelle. Dès 1994, mes recherches se sont orientées vers la Vie Artificielle et la dynamique complexes de systèmes autonomes en création artistique numérique. Il s’agissait de modéliser dans un espace virtuel des systèmes proches du vivant capables d’évoluer génétiquement et d’accommoder leur comportement à un environnement changeant ou inconnu, comme en témoigne l’approche Animat en intelligence artificielle située. Ces recherches ont abouti à la réalisation des films où des créatures virtuelles s’auto-organisent et se reproduisent dans un monde virtuel qui s’auto-entretient. L’œuvre entre donc d’elle-même dans le 2nd ordre. Films d’animation en image de synthèse 3D : Gris (1995) ; Morphogenèse (1996) ; Ephémère (1997) ; Biosphère (1999) ; Feu Follet (2000) Depuis l’année 2001, les installations interactives réalisées sont le résultat de programmes fondés sur la théorie de la complexité et la vie artificielle où un monde virtuel autonome entre en contact avec les humains et avec la Nature. Le public interagit avec ce monde virtuel dans un environnement multiutilisateurs et polysensoriels en l’explorant avec une large sensation de leur corps et au travers des relations qui se créent entre l’intersubjectivité des spectateurs et l’intra-subjectivité de la vie artificielle et de la Nature. L’oeuvre entre dans le domaine de la 2nde interactivité caractérisée par la complexité et l’énaction (la cognition incarnée). Ici, l’acte de communiquer ou d’interagir ne se traduit par un transfert d’information, mais plutôt par le modelage mutuel d’un monde commun au moyen d’actions conjuguées (perception-action). Ainsi, l’oeuvre et son monde de vie artificielle deviennent des processus, soumis au hasard des rencontres, à leurs combinaisons et à l’action non préméditée. Installations interactives en temps réel : Quorum Sensing (2002) ; C Puissance C (2008) ; Interactive Octet (2008) ; Sur-Impression & Poussières de Vie (2009) ; Singing Mandala - 360° cyclorama digital art creation(2011). Oeuvres d’Art Public (numériques interactives en temps réel) : Light Alive in Situ (2007) ; Vita-Morph (2009) ; Pôle (2010).

Installations Interactives

Quorum Sensing

Comme le terme Quorum Sensing désigne un mécanisme de communication et de coordination d’un comportement de groupe, le nombre de personnes présentes est un facteur d’activation de cette installation. Son interactivité réside dans la position des participants et dans le mouvement collectif qui leur permet de découvrir un microcosmos virtuel. Dans ce monde amiboïde qui se dévoile à leurs pieds, émerge des vies artificielles dont les voix percent le silence de cet espace libre et sensoriel, incitant à une méditation sur la fugacité de la Vie. Créée pour le Festival International @rt-Outsiders, avec le soutien de la MEP à Paris, 2002. Exposée : Festival International, « E-Magicien », France, 2003. « Sciences & Arts Reseach Lab. Exhibition », ICHIM, Berlin, 2004. Festival International « CiberArt Bilbao », Spain, 2004. Mention d’honneur à VIDA 7.0 Vie Artificielle, Fondation Telephonica, Madrid, 2004. « Pseudo Hackers’Art in Parallel Zones » exhibition, MOCA, Taipei, 2005.

C puissance C

Créée pour le Festival Bains Numériques #3, avec le soutien du Centre des Arts d’Enghien les Bains, 2008. Il s’agit ici d’un retour vers l’abstraction des formes, vers le radicalisme des couleurs et des mouvements. Dès que nous entrons dans ce cube, nous plongeons dans un univers des petits cubes interagissants. Les variations de lumière chromatique de chaque petit cube éclatent sur toute la surface de ce grand cube de l’installation. Si les spect-acteurs effraient les cubes en les touchant, au point que tout le groupe soit alerté et bouleversé, ceci engendre le mouvement exponentiel de CC qui se projette dans toutes les directions et donne une sensation psychédélique. Leur seul appui vient alors de leur propre image dans les miroirs, ou éventuellement de leur ombre projetée à leur fidèle écoute.

Light Alive In Situ

Œuvre d’art public numérique interactive installée devant l’entrée du hall d’exposition du parc scientifique de Nangang à Taipei, 2008. Réalisé en collaboration avec Dada Art R&D, Taiwan. Sculptures de Shuen-Long LIN. Constituant un écran de LED sous un miroir teinté réfléchissant, ces Diodes Electro-Luminescentes, considérées comme des lumières vivantes, prennent leur vie in situ grâce à la mise en œuvre de programmes de Vie Artificielle. Elles communiquent entre elles par l’intermédiaire de réseaux et réagissent spontanément à la présence du public en émettant des éclairs scintillants comme si elles se transmettaient des signaux de l’une à l’autre. Ces lumières vivantes se développent ; leurs couleurs chatoyantes évoluent en permanence selon les données acquises depuis des capteurs météorologiques. Light Alive in situ veille sur la Nature qui est l’origine des principales sources d’inspiration des arts et des sciences.

Vita-Morph

Œuvre d’art public réalisée pour la ville de Taipei et installée dans le hall du Marché de Fleurs, 2009. Réalisé en collaboration avec Dada Art R&D, Taiwan. Sculpture de Shuen-Long LIN. Exposée au Festival International Bains Numériques #4, Enghien les Bains, 2009. Les visiteurs peuvent créer, dessiner et ensemencer un microcosmos au sein d’une atmosphère florale. Grâce à un écran tactile, ils activent des gènes hox virtuels et font apparaitre des formes de vies artificielles et imaginaires à mi chemin de leur métamorphose. Ensuite, ils les cocoonent et favorisent leurs rencontres, leurs reproductions afin d’avoir de nouvelles générations et créations. Par cet impact de l’interactivité sur le destin des créatures, l’inter-acteur influe sur le développement de phénotypes. En guidant l’épigénèse de l’œuvre, il joue un rôle actif dans son évolution.

Sur-Impression & Poussières de Vie

Réalisé et adapté à l’espace architectural de la Chapelle des Carmélites du Musée d’Art et Histoire de la ville de Saint-Denis et présenté lors du festival Futur en Seine, lancé par le pôle de compétitivité Cap Digital, mai et juin 2009. Les membres de l’INRéV porteurs de ce projet : Marie-Hélène Tramus, Pascal Ruiz, Chu-Yin Chen, Cédric Plessiet, Anne-Laure George-Molland. Photographies prises par les spectateurs et envoyées en temps réelsur le site : http://www.flickr.com/photos/sur-impression/ Il s’agit de proposer un autre regard, contemporain, sur un monument historique et symbolique grâce à l’ouverture d’un ajour virtuel et poétique en surimpression. Le prototype Sur-Impression est un dispositif de réalité augmentée permettant au spectateur de découvrir un monde virtuel in situ, dans le milieu où il est situé. Mais le virtuel n’apparaît que sur un écran mobile. Muni d’une caméra dans son dos, cet écran, tel un caméscope, filme la réalité. Lorsqu’on le déplace, un monde imaginaire surgit au milieu de la scène réelle et devient visible à nos yeux. Sous la voûte de la chapelle des Carmélites, les visiteurs peuvent explorer et même photographier en temps réel des créatures virtuelles dans l’espace réel. Poussières de Vie dans le dispositif Sur-Impression (contribution de Chu-Yin CHEN) : Le spectacle consiste à dévoiler la multitude des petites poussières contenues dans l’air que nous ne voyons pas à l’œil nu. Grâce à cette technique, nous les découvrons en train de s’agiter par milliers, dans toutes les directions, sous toutes leurs formes, sans jamais disparaître. Multicolores, presque transparentes, elles planent et flottent dans les rayonnements de la lumière filtrée par les vitraux. Autonomes comme quelque chose proche du vivant, nous les appelons des Poussières de Vie !

Liens internationaux

-* Exposition avec le National Taiwan Museum Of Fine Arts, 2008-2009 -* Création d’oeuvre d’Art Public avec Dada Art Reaseach & Development,Taipei, 2007-2009. -* Projet Européen (Socrates-Erasmus) avec l’École des Beaux Arts d’Athènes en Grèce -* et l’Université Polytechnique de Valence en Espagne, 2004, 2006, 2008.

Publications

-* “Un parcours de création : de l’automatisme psychique à l’évolutionnisme” (http://www.inrev.univ-paris8.fr/IMG/pdf/inscription_test.pdf) Colloque International Les Arts dans le cadre actuel de la théorie Darwinienne de l’évolution, IMéRA, Marseille, 2009. -* “The DNA Tempo. From Technological Art to Public Art” (Article en PDF) Colloque International Between Fast and Slow, an academic lecture series on Public Art National Taiwan University of Technology, Taipei, Taiwan , 2008 -* “Autonomous System for Interactive Digital Art” Colloque International GA2007, 10th Generative Art Conference proceedings, Université Polytechnique de Milan, Italie , 2008 -* “La Vie Artificielle, vers une approche évolutionniste” (Article en PDF) Rencontres sur la Réalité Virtuelle et les Arts Numériques, Revue Arts et Technologies de l’Image N°3, Université Paris 8 (éd), 2007. -* “La Vie Artificielle dans une Création Artistique Numérique : une Passerelle entre l’Art et La Science” (Article en PDF) Pratiques Artistiques, Pratiques de Recherche, L’Harmattan, 2007 -* “Digital Art with Artificial Life : When the Artwork Becomes Autonomous” 7ième Virtual Reality International Conference, Laval Virtual 2005, France -* “La Biosphère dans le silicium” (Article en PDF) Revue Arts et Technologies de l’Image N°2, Université Paris 8 (éd), 2005 -* “Convergence between Art and Science”, 1er festival international des Cultures Colloques sur les reconnexions entre l’art, la science et la spiritualité dans les cultures planétaires émergeantes, Melilla, Espagne , 2004. -* “To Animate : To endow with Life, A digital artistic experimentation” Symposium international YAGEO 2004, Taipei’s Fine Art National University and YAGEO foundation (éd), Taipei, Taiwan , 2004 -* “Using classifier for the emergence of virtual creature behaviour in a digital artistic experimentation” (Article en PDF) 7ième conférence internationale sur l’Infographie Interactive et l’Intelligence Artificielle, 3IA’2004, D. Plemenos, AFIG, MSI (éd), Limoges, 2004. -* “Artificial Life in Digital Art : A process subject to Unpremeditated Action” Conférence Internationale Challenges pour une identité ubiquitaire, festival international Ciberart, Bilbao, Espagne , 2004. -* “Quorum Sensing : An Interactive installation” LEONARDO, Vol. 37, N°2, 2004, MIT Press Journals. -* “La dynamique spontanée des cellules autonomes pour une création artistique numérique” (Article en PDF) 16ième journées de l’AFIG & 1ière rencontres Euro-Graphics, université Paris 8 (ed), Paris, 2003 -* “La rencontre de la Vie Artificielle dans une installation interactive « Quorum Sensing »” 37ième congrès de l’association internationale des critiques d’art AICA, Reposition/Repossession, Barbade et Martinique, 2003. -* “Setting up of a self-organized multi-agent system for the creation of sound and visual virtual environments within the framework of a collective interactivity”, Conférence Internationale de Musique par Ordinateur ICMC 2003, Singapore, 2003. -* “Ma rencontre avec la science” (Article en PDF) catalogue de l’exposition Convergences Art et Sciences, Centre Sciences, Orleans, 1998. -* “The most primitive dialogue – Automatic Drawing” Catalogue de l’exposition Annual Open Artist’s Exhibition 1996, Taipei Fine Art Museum (ed), 1997. -* “Searching a missing universe, an artistic and personal creative process” magazine Hsiung-Shih Art Monthly N° 296, Taiwan, 1995 -* “Notes on Contemporary Art - Automatic Drawing” LI CHUN-SHAN – A Precursor of Modern Art in Taiwan, China Times (éd), Taiwan, 1984